Stratégie de placement

En collaboration avec la société c-alm AG, nous avons développé une stratégie de placement adaptée à la capacité à supporter les risques de la caisse de pension. La stratégie de placement est vérifiée périodiquement et adaptée à l'évolution du contexte de placement. La stratégie de placement en vigueur depuis 1.12.2018 se présente comme suit:

Catégorie de placements    StratégieMarges de manœuvre tactiques
2018MinimumMaximum
Liquidités (KK AG, Banque)1%0%7%
Obligations CHF national18%14%22%
Obligations Monde (hedged)12%9%15%
Obligations Monde Corporates (hedged)4%2%6%
Total valeurs nominales35%
Actions suisses13%10%16%
Actions étrangères14%11%17%
Actions marchés émergents2%0%4%
Immeubles suisses25%20%30%
Immeubles étrangers (hedged)8%5%11%
Senior Secured Loans (hedged)3%0%5%
Hedge Funds (hedged)0%0%2%
Total valeurs réelles65%
Total100%

 

Exercice des droits de vote aux assemblées générales

Sur la base de l'ordonnance contre les rémunérations abusives, ORAb en abrégé, les caisses de pension doivent chaque année présenter à leurs assurés la manière dont elles ont appliqué leur droit de vote lors des assemblées générales des sociétés anonymes cotées en bourse dans le cadre d'un rapport. La caisse de pension Mikron investit son patrimoine en grande partie dans des placements collectifs, tels que des fondations ou des fonds de placement. Ces droits de vote sont réalisés par des représentants bancaires. Au 31.12.2018, la caisse de pension Mikron a fait les placements directs suivants dans des sociétés par actions suisses. Elle a appliqué son droit de vote comme suit:

Swiss Prime Site SA, 16 992 actions d'une valeur de CHF 1 351 713

Lors de l'assemblée générale du 27 mars 2018, la caisse de pension Mikron a donné pouvoir aux représentants indépendants désignés d'accepter les demandes du conseil d'administration de Swiss Prime Site.

Novavest Real Estate SA, 39 333 actions d'une valeur de CHF 1 510 387

Lors de l’assemblée générale du 28 mars 2018, la caisse de pension Mikron a donné le pouvoir aux représentants indépendants désignés d’accepter les demandes du conseil d’administration.